Nos produits

Découvrez nos diverses variétés. Venez les goûter, pour choisir vos préférées !

Nos pommes

La Topaz
Acidulée et sucrée, juteuse à croquer

La Dalinette
Douce, juteuse à croquer

La Santana
Acidulée, au four, poêlée ou à croquer
fin de stock

La Belchard
Douce et juteuse à croquer
fin de stock

La Pirouette
Acidulée et sucrée, juteuse à croquer
fin de stock

Nos poires

La Doyenné du Comice
Acidulée et sucrée, juteuse à croquer
fin de stock

La Conférence
Acidulée et sucrée, juteuse à croquer
fin de stock

Nos tarifs

Nos tarifs sont dégressifs en fonction de la quantité commandée.

 1 kg5 kg10 kg14 kg
Pommes2.50 € 2.50 € / kg12.50 € 2.40 € / kg24.00 € 2.30 € / kg 33 € 2.14€ / kg
Poires 3 € 2.80 € / kg14.00 € 2.60 € / kg25.00 € 2.50 € / kg

Pommes second choix                  1.50 € / kg

Notre jus de pomme est à 2.60 € la bouteille d’un litre. Les 12 litres sont à 30 €

Nos conditionnements

Nous vous proposons plusieurs conditionnements en fonction de vos envies et de votre consommation.

Vous pouvez conserver nos fruits au frais et à l’abri de la lumière.

La récolte

Tous nos fruits sont récoltés à la main par une équipe de saisonniers, entre septembre et octobre.

Le tri, le calibrage et la conservation

Soigneusement triés et calibrés, les fruits sont conditionnés par caisse pour ensuite être entreposés en chambre froide.
Ainsi maintenues entre 2 et 4°C , les pommes seront disponibles jusqu’en avril pour certaines variétés et cela dans la limite des stocks.

La taille et les traitements (Bio)

Afin de garantir des fruits sains et entretenir nos arbres, nous devons traiter contre les principaux maux de nos vergers. Nous avons choisi des variétés qui sont assez résistantes à la tavelure (qui est le principal ennemi du verger avec le carpocapse et le puceron).

La tavelure apparaît dans le verger lorsqu’un certain taux d’humidité et de chaleur est atteint au printemps et durant tout l’été. On reconnaît la tavelure à toutes les tâches noires sur les feuilles et sur les pommes. Elle n’est pas dangereuse pour la consommation, mais très ennuyeuse pour la conservation. Afin de limiter la tavelure nous faisons des traitements à base de cuivre.

Le carpocapse est un papillon qui vient pondre sur les pommiers et dont la larve, pour se nourrir, rentre dans la pomme et cherche à atteindre le pépin. C’est ce qu’on en appelle en langage courant «le ver ». Pour lutter contre le carpocapse, nous disposons des pièges dès le printemps afin de comptabiliser la population et de prévoir un traitement à base de carpovérusine. Nous pratiquons aussi la confusion sexuelle, pour cela nous disposons 1000 diffuseurs à l’hectare, ce qui perturbe énormément la reproduction du carpocapse. Afin que ces diffuseurs soient efficaces, il faut au moins une surface de 2 hectares de verger.

Le puceron, quand à lui, peut s’installer, dès le printemps dans le verger.